Questions fréquentes

Islamisme

L'islamisme désigne un concept où l'interprétation de l'islam doit définir non seulement le rapport personnel avec Dieu, mais également déterminer un système de classement global, social et gouvernemental. Ces interprétations peuvent être contradictoires et constituent alors un mouvement hétérogène, sans consensus clairement défini de contenu commun.

Le terme « Salafisme »

Le terme « Salafisme » est dérivé de la désignation arabe, pour les trois premières générations de musulmans. Ces ancêtres « vertueux », en tant qu'« al-salaf al-salih », représentant un modèle pour la plupart des musulmans, du fait de leur vénération du prophète Mahomet. L'utilisation du terme « Salafisme » est donc problématique, car la majorité des musulmans se sont appropriés ce terme positivement, pour décrire un cadre déterminé, fortement politisé, en dehors de l'islam majoritaire. En effet, le terme est couramment utilisé aussi bien dans les discours scientifiques que dans les médias, cependant il conviendrait d'en trouver un autre, à long terme. Étant donné qu'aucun contenu idéologique univoque ne peut être dérivé de la seule référence au Salaf, ce que montrent clairement les mouvements se rapportant au salaf, avec toutefois un rattachement possible à l'époque contemporaine. 

Salafisme

Contrairement à la référence suggérée aux premières générations de musulmans, le salafisme décrit un mouvement réformateur rigoureux, puriste, qui s'est développé à la fois par la doctrine wahhabite et l'activisme politique de l'islam.

Il résulte de cette fusion, à l'échelle internationale, des mouvements à leur tour hétérogènes On observe en Allemagne une forte croissance de cette tendance, depuis le début du siècle, à peu près.

 

Un fondement théologique, détaillé, commun, est moins caractéristique d'un contexte salafiste ; le fait pour tout vrai musulman d'appartenir à une entité et donc le rejet direct de tout autre courant islamique établi, le rattachement superficiel aux premières générations de musulmans sous forme de code vestimentaire ou de modèles de comportement, l'œuvre publique de missionnaire très axée sur l'Allemagne et l'univers des jeunes dans la localité, une vérité absolue tirée de l'interprétation littérale de contenus sélectifs du Coran et de la Sunna, sont bien plus probants.

L'attrait pour les propositions salafistes

L'attrait pour les propositions salafistes ne repose pas principalement sur le caractère religieux mais sur la possibilité d'aborder les jeunes dans leurs lieux de vie. 
Contrairement à de nombreuses associations établies, organisées souvent à partir des pays d'origine ou de courants religieux, ces propositions s'adressent aux jeunes de tous les milieux. Elles leur présentent entre autres, un modèle identitaire simple, des directives précises pour une « vrai vie » et des opérations quotidiennes ordonnées, l'intégration à un groupe de « frères », suscitant un sentiment d'appartenance et de stabilité, une vision du monde bipolaire, où les « musulmans » sont opprimés par le « monde occidental » et où les expériences de marginalisation ou l'injustice peuvent être catégorisées et renforcées, mais elles leur donnent également le sentiment de pouvoir faire quelque chose de bien pour les musulmans, par leurs missions, d'assumer leurs responsabilités et de se revaloriser en diffusant la « vérité divine ». La multitude de motifs d'adhésion aux mouvements salafistes par des hommes issus des milieux les plus divers, illustre la nécessité de larges mesures de prévention, qui s'adressent aux jeunes selon leurs propres situations.

Situation en Allemagne

Actuellement, environ 11000 personnes sont affectées par le bureau fédéral pour la protection de la constitution, par rapport au mouvement salafiste. On indique environ 200 personnes recensées en Sarre. 

Prévention

L'attrait pour les propositions salafistes par une univocité et des missions clairement définies, qui s'adressent précisément aux milieux de vie des jeunes, illustre la nécessité d'une certaine prévention, afin de détourner les jeunes de ces courants sectaires. La prévention ne s'adresse pas nécessairement à un groupe spécifique mais elle doit être renforcée et stabilisée, au niveau de la société dans son ensemble, comme attitude positive.